Comment l’horreur s’insinue dans les esprits

À la scène Caecilia, José Lillo emmène le public dans un texte d’une complexité et d’une violence inouïe. Avec Troisième Nuit de Walpurgis, il signe une performance hors du commun pour nous rappeler comment l’horreur du nazisme est entrée petit à petit dans les esprits du peuple allemand.

Lire la suite

La nostalgie n’est plus ce qu’elle était

Avec Minuit à Paris, Woody Allen explore les arcanes, géographiques et temporelles, de la capitale française. Sur une idée géniale de scénario, il convoque Hemingway, Fitzgerald, Picasso, Dali, Buñuel et offre une réflexion quasi philosophique sur la création et la place que chacun occupe dans son époque. Brillant.

Lire la suite

Into the Night : quand l’absence creuse des abîmes au cœur de la nuit

Le court-métrage de Fayçal Hammoum tourné de nuit à Alger, vous percute, vous happe et vous bouscule tel un tsunami auquel vous n’auriez pas eu le temps d’échapper. Il vous submerge, vous malmène et vous entraîne sans relâche vers l’abîme dans lequel a glissé Louisa, mater dolorosa insondable et magnifiquement interprétée par Djalila Kadi Hanifi.

Lire la suite

Les Papillons la nuit : aire et matité du verger

Dans le cadre du festival C’est Déjà Demain, le Théâtre Saint-Gervais accueillait du 7 au 10 avril une pièce mise en scène par Sarah Eltschinger : Les Papillons la nuit. D’après La Récolte de l’auteur biélorusse Pavel Priajko, l’intrigue prenait place dans un verger pour questionner nos identités, entre attachement au groupe et désir d’individualité.

Lire la suite

Polyphonie romanesque : une question de voix

Romancières et romanciers mettent souvent au cœur de leurs intrigues la question des voix. Plongée dans trois ouvrages contemporains, à une forme chorale : La nuit tombe (Antoine Choplin), Fuir le bonheur (Francine Burlaud) et Canoës (Maylis de Kerangal).

Lire la suite

Faire vivre les mots d’un écorché

Une phrase sans point qui s’étale sur 60 pages. Un homme en colère interpelle un passant et déroule le récit de sa solitude. Une performance éblouissante. C’est, en substance, ce que l’on retrouve dans La nuit juste avant les forêts, à voir jusqu’au 30 janvier au Théâtre du Galpon.

Lire la suite

Voyage au bout de la Night

La nuit, univers de tous les possibles, loin du quotidien du jour. Cet étrange moment où peuvent se mêler angoisse et liesse est questionné par Lucile Carré dans Ouverture nocturne, à voir au Grütli jusqu’au 30 novembre.

Lire la suite

Retour au « theatrum mundi » à la Comédie

Dans le cadre de La Bâtie, Natacha Koutchoumov, co-directrice de la Comédie de Genève, met en scène un diptyque autour de Shakespeare, librement inspiré du Songe d’une nuit d’été et de Hamlet. Comme un jeu de miroirs entre les deux spectacles, mais aussi avec nos visions du monde.

Lire la suite

La nuit des rois. Pourvu que l’aube ne pointe pas.

Hasard du calendrier, un jeune homme entre en prison le jour de la lune rouge. Selon la tradition, il devra raconter une histoire toute la nuit pour avoir une chance de rester en vie aux premières lueurs de l’aube. Quelque part entre film carcéral et fable fantastique c’est à une surprenante veille que Philippe Lacôte nous convie dans La nuit des rois.

Lire la suite