Au POCHE/GVE : Comédiens et comédiennes caméléons

Le POCHE/GVE, c’est, cette année, 75 ans de théâtre. Avec le temps qui passe, les traditions s’enracinent – comme celle, particulière, du POCHE/GVE. Une troupe permanente assure l’ensemble du répertoire, durant une saison au moins et donne à voir les comédien·ne·s dans plusieurs pièces différentes, plusieurs fois de suite. Variation et permanence : on aime.

Lire la suite

Quand l’authenticité devient fiction

Unité Modèle, une pièce grinçante du québécois Guillaume Corbeil, allie le drame à la comédie. Elle est présentée au POCHE/GVE jusqu’à mi-mai. Alors que la société nous démontre que l’être humain se laisse convaincre de presque tout par un storytelling bien ficelé, Unité Modèle nous donne ici l’espoir de constater que tout un chacun possède une réelle capacité de réflexion et d’analyse.

Lire la suite

Récit polyphonique spontané au POCHE/GVE

Mathieu Bertholet casse les codes de la dramaturgie, en proposant une mise en scène « aléatoire » dans L’Homme qui apparaît au Quaternaire. Ou comment porter le roman de Max Frisch sur les planches, en faisant résonner les mots, dans un univers onirique à part.

Lire la suite

Quand les relations deviennent toxiques

Un homme qui quitte sa fiancée pour tenter l’aventure avec un autre homme, des attentes déçues et surtout, une relation qui devient nocive : voici en substance ce que racontent les Gouttes d’eau sur pierres brûlantes, à voir au POCHE/GVE jusqu’à Noël.

Lire la suite

Quand la solitude mène à la fin du couple

Au répertoire du POCHE/GVE depuis le 17 novembre, Dans le bar d’un hôtel de Tokyo, de Tennessee Williams, raconte l’érosion du couple Miriam&Mark, où l’un n’arrive plus à combler la solitude de l’autre. La nouvelle traduction de Guillaume Poix et la mise en scène de Manon Krüttli nous emmènent dans un univers inédit.

Lire la suite

L’intelligence artificielle, supérieure à celle de l’Humanité ?

Comédie grinçante signée Rebekka Kricheldorf, La maison sur Monkey Island questionne notre rapport à l’intelligence artificielle et ses potentielles dérives, en prétextant un autre propos. Comme les quatre protagonistes du spectacle, le public se fait avoir, pour renverser sa réflexion. À voir au répertoire du POCHE/GVE depuis lundi dernier.

Lire la suite

En 2021, pour les théâtres genevois, ça commence !

Le moment était sans doute historique, mardi 31 août : une trentaine de représentants des théâtres, festivals et institutions culturelles de Genève se sont retrouvés à la Comédie de Genève, face à la presse, pour une réunion commune. Avec un mot d’ordre après deux années si compliquées : « ça commence ! »

Lire la suite

Un menuet se danse à plusieurs

Gouttes d’eau sur pierres brûlantes, présentée au POCHE/GVE, est un huis clos pour 4 comédiens ; deux hommes et deux femmes, écrit par l’acteur, auteur et metteur en scène Rainer Werner Fassbinder. Cette pièce est de l’ordre de la confession, ce dernier l’ayant rédigé à 19 ans, en pleine crise d’identité sexuelle. En effet, le jeune Franz n’est autre que l’auteur lui-même.

Lire la suite

Pratiquer le métier d’acteur dans la douceur

Alors que les théâtres sont fermés au public, les comédien·ne·s continuent à travailler dans l’ombre. Au POCHE/GVE, des répétitions « à la genevoise » continuent d’avoir lieu. Jacques Sallin a rencontré pour vous Fred Jacot-Guillarmod, membre de l’ensemble pour cette saison, qui nous en dit un peu plus sur ce contexte particulier pour son métier.

Lire la suite

Dans Les Ruines, difficile de tout reconstruire

Nous avions laissé les personnages de Vous êtes ici après l’effondrement de leur immeuble à l’issue de l’épisode 1. Dans l’épisode 2, Les Ruines, il leur faut s’acclimater à leur nouvelle situation, et ce n’est pas simple pour tout le monde… À voir au POCHE/GVE jusqu’au 13 octobre.

Lire la suite